Actualités

Preview Resident Evil 2 : la démo de Claire au crible | 30/08/2018 à 20:17

  


Pour ce second rendez-vous avec le remake de Resident Evil 2, Capcom France m’a invité à venir tester la démo de Claire Redfield fraîchement récupérée de la gamescom.
En avant-propos, je tenais à les remercier une nouvelle fois pour leur accueil et leur disponibilité.

A vous, chers visiteurs, soyez prévenus que cette preview contient des spoilers.
En effet, même si les images sont fournies par Capcom (la capture n’était pas autorisée sur cette démo à mon grand regret), je me suis évertué à vous décrire le plus précisément possible ce que je voyais à l’écran avec mon ressenti à chaque étape de ma progression dans cette démo courte : environ 15 minutes lors du premier run, beaucoup moins ensuite.

Cette démo est avant tout un prétexte pour mettre en avant le combat contre William Birkin lors de sa première étape de mutation après l’injection du virus-G dans son propre corps. Histoire de bien comprendre que si les zombies affrontés dans la démo de Leon étaient déjà coriaces, la situation de survie serait encore plus tendue lors des confrontations des différentes étapes de mutation de ce mythique boss du jeu. Je tempère cependant tout de suite mes propos, ce combat n’est pas insurmontable et même assez simple en définitive pour peu que vous ne vous fassiez pas surprendre par William Birkin dans ses phases de cache-cache, ni que vous ne vous fassiez coincer dans une impasse à la recherche d’items de soins ou de munitions. Je suis mort une seule fois, lors de ma 1ère confrontation.

La démo démarre avec Claire de dos à la porte grille du R.P.D.
Celle qui cache un passage secret qui s’ouvre à l’aide de 3 médaillons. Vous descendez un petit escalier pour arriver dans une salle circulaire qui renferme une énigme qui ne pourra être résolue dans la démo. Il s’agira dans le jeu final de trouver une manivelle en forme de T afin de l’insérer dans un cylindre, soit pour dévoiler quelque chose de dissimulé dans la pièce, soit pour faire tourner celle-ci sur elle-même, soit encore pour rouvrir la grille refermée derrière vous dans la démo pour se créer un raccourci plus tard. Difficile de dire à ce stade.
Cette pièce contient un bureau qui arbore le blason du R.P.D. sur son devant, mais elle ne me semble pas être le bureau de Brian Irons puisque sur la carte, elle est repérée comme « salle secrète ».
Quelques items sont récupérables (poudre noire, grenades incendiaires).

L’inventaire des armes dans cette démo :

Révolver SLS 60 (arme de poing) - calibre 9mm – capacité 5 coups
Il est équipé dans cette démo d’un chargeur rapide qui diminue considérablement le temps de rechargement.

Pistolet Mitrailleur MQ 11 (type UZI) – calibre .380 ACP – capacité 24 coups.

Lance Grenade GM 79 – Cartouche acide ou incendiaire (Napalm) - capacité 1 coup
Il est équipé dans cette démo d’une crosse d’épaule qui offre une trajectoire plus stable à chaque tir.

Les armes auront donc des pièces custom pour les rendre plus efficaces et plus redoutables au cours de l’aventure, nous l’avions découvert avec le chargeur long du Mathilda dans la démo de Leon.

Le design des grenades incendiaires est présenté dans leur tube de protection. Il y a une maquette du R.P.D. dans cette salle secrète, malheureusement aucune interactivité n’est possible avec cet objet. Le décor se résume à de la déco de bureau avec une bibliothèque, une mappe monde, des cadres au mur. On y repère également une statuette Lion et une autre de la licorne. Un coffre de rangement est également présent pour faire le tri dans votre inventaire. Un document est présent sur le bureau mais non consultable.

Le toit de cette pièce est un dôme vitré qui laisse passer la lumière, vous rappelant que les Lickers peuvent passer au travers ! (dans Resident Evil 2 classique)

Vous sortez ensuite de cette pièce par un ascenseur à porte coulissante comme dans Resident Evil 2 premier du nom qui vous amène en sous-sol jusqu’à tomber sur Sherry Birkin qui court se réfugier effrayée, au fond d’un dédale de décombres, fuyant visiblement quelque chose.

Avant cela, l’escalier souterrain de droite qui descend vous amène devant une porte cellule à barreaux. Un container vitré avec un nouvel emblème STARS peint dessus est positionné non loin de là et renferme deux chargeurs de Uzis, mais ce dernier est verrouillé.
Vous trouvez quand même une grenade à main à proximité.
La grenade a la particularité d’être, au même titre que le couteau, une arme secondaire qui vous apportera une aide précieuse de secours en cas urgence dans les situations critiques.

Une fois auprès de Sherry, une scène cinématique s’enclenche pour votre rencontre avec le Docteur Birkin bien «Hydeux» ! Le tout est très beau et très fluide, les scènes de cet acabit mettent véritablement l’ambiance tendue, attendue dans un Resident Evil.

Vous tombez littéralement ensuite à un niveau inférieur de la salle des machines puisque la frappe bâtonnée du Dr Birkin a fait céder le sol sous vos pieds. S’en suit votre combat "testostéroné" contre la bête humaine. Ses points faibles étant son œil (effets giclants brunâtres bien dégueux) et sa tête. Les tirs au corps sont apparemment moins efficaces.

Il faut bien appréhender les lieux de ce petit parcours labyrinthe étriqué ici pour éviter de se faire piéger dans un cul-de-sac, même s’il vous faudra quand même passer par ces derniers pour trouver quelques items salvateurs pour vous défendre ou vous soigner. Birkin surgissant parfois derrière vous, pour mieux vous faire sursauter ! C’est Hyper surprenant ! Et si vous parvenez à le semer il prend un autre chemin pour essayer de mieux vous couper le chemin à un carrefour. Ce n’est pas évident car il n’y a pas de possibilité d’esquive de dernière minute comme pour Resident Evil 3. Il faut anticiper et courir. La seule véritable esquive arrive lorsque vous êtes attrapé par le bras puissant de William G. à ce moment là, et à condition d’être équipé dans vos slots d’inventaire d’un couteau ou d’une grenade, l’écran vous demandera comme pour un QTE d’agir avec L1 afin d’utiliser ces items de façon défensive, un peu comme dans le remake de Resident Evil (dague, grenade, pile électrique).

Je ne sais pas si ça avait déjà été dit mais il est possible de recharger en courant.
Une fois Birkin vaincu dans ce premier combat, il se jette par-dessus la barrière de la salle des machines pour tomber dans les bas fonds. N’oubliez pas de faire le tour de la salle des machines pour récupérer votre couteau ensuite, si vous avez eu la chance de vous en sortir grâce à lui en le plantant dans l’œil sur le bras de Birkin ! L’animation du couteau planté dans l’œil est d’ailleurs remarquable de réalisme et plutôt amusante ou flippante, c'est selon.

Claire retrouve ensuite Sherry qui l’aide à remonter en lui abaissant une échelle.
Vous parcourez ensuite sur votre droite une pièce avec des casiers pour y trouver seulement une herbe verte.
Tout en haut se trouve un poste de contrôle où une manivelle actionne une passerelle amovible, un peu comme dans l’épisode original, dans les égouts.

Une discussion amicale de contact s’instaure ensuite entre Sherry et Claire.
Dans la pièce suivante, la salle des techniciens, le casier est plus généreux puisqu’il vous donnera une sacoche du R.P.D. qui viendra agrandir de deux espaces votre inventaire.
Un coffre est présent au cas où vous seriez en surplus de marchandises, mais vous êtes loin d’un stock américain à cet instant là de la partie !

En combinant la poudre supérieure blanche et la poudre noire, vous fabriquez des grenades acides hautement corrosives. Les ckeck points sont réguliers et ne seront certainement plus disponibles dans les niveaux de difficultés supérieurs.

Le jeu bénéficie de superbes jeux de lumière, laissant planer la poussière en dessous des néons.
C’est le moment de grimper à cette nouvelle échelle pour accéder au parking souterrain du R.P.D.
Ici pas grand-chose à faire si ce n’est de suivre Sherry qui vous montre le chemin, la gamine étant, on le sait, une habituée des lieux à présent.

On pouvait s’attendre à croiser notre premier cerbère ici, ou bien alors un zombi reclus dans le noir. Que nenni, même pas la peine de fouiller les coffres des véhicules de Police comme dans Resident Evil Outbreak pour espérer trouver un fusil à pompe. Rien, keuchi, nada. Tout juste, 3 portes verrouillées entretiennent votre volonté d’en voir plus la prochaine fois.

Vous vous dirigez donc vers le panneau de commande de la grille principale pour laquelle, bien sûr, il faut une carte d’accès que vous n’avez pas. Claire et Sherry tentent bien de soulever la grille, ne serait-ce que pour tenter le passage d’un corps allongé mais elle est sévèrement clouée au sol.

Une voix s’élève alors et raisonne le prénom de Sherry, c’est le commissaire Irons qui vient les rejoindre. Rapidement, il somme Claire de se plaquer au sol, les mains derrière la tête.
Comme Claire ne le prend pas au séreux, il se montre plus persuasif.
Il oblige ensuite Sherry à attacher Claire. Elle va pour s’exécuter suite à l’odieux chantage d’Irons.
C’est le seul moment musical discret de la démo emprunt de tragédie. Irons est à ce moment là violent à l’encontre de Claire (suite à sa détermination et ses menaces), n’hésitant pas à lui asséner un coup de pied au poitrail et une gifle en plein visage.

Brian Irons ouvre ensuite la grille, s’échappant avec la petite Sherry Birkin, et laissant Claire (qui finit par se libérer) de l’autre côté de la grille à son nouveau destin puisque Sherry vient de perdre dans l’animosité générale, le médaillon qu’elle portait autour de son cou.

Au moment où la scène cinématique se termine, et où vous pensez pouvoir reprendre le contrôle de Claire, la démo se termine.

Merci d’avoir joué dit le jeu, moi je vous remercie de m’avoir lu.
Et si vous voulez voir tout cela en images, n’hésitez pas à visionner la vidéo de la preview ci-dessous !
Désolé pour le son parfois un peu mauvais mais il y avait des travaux à l’extérieur des locaux de Capcom et même fenêtre fermée, cela est venu parasiter certains passages.



Resident Evil 2 sortira le 25 janvier 2019 sur PS4, Xbox One et PC.

Vous l’aurez compris, la démo de Claire présentée à la presse est totalement différente de celle de Leon. Elle ne contient aucun puzzle à résoudre. Elle démontre que les phases d’action connues depuis Resident Evil 4 alterneront bien avec les phases de recherches et d’énigmes propres à tout bon Resident Evil qui se respecte. Une volonté de satisfaire toujours les deux publics fans de la franchise en mixant le meilleur de ce qui a pu plaire à un moment à ces publics différents justement. C’est très prometteur.

Capcom a fait le choix du TPS à l’épaule, à mon modeste avis, si les développeurs retiennent 2 niveaux de vues pour laisser le choix du recul au joueur pour une meilleure maniabilité à leur façon de jouer, le jeu ne devrait faire que des heureux.
Posté le 30/08/2018 à 20:17 par Hunk dans Resident Evil 2 Remake