Actualités

Un concert symphonique majestueux pour PGW | 03/11/2017 à 20:06

Un concert symphonique majestueux pour PGW


 


1er Novembre 2017 – Le Grand Rex – Paris – 20H30

En collaboration avec OVERLOOK EVENTS, le S.E.L.L. (syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs en France) qui organise le salon PARIS GAMES WEEK, a ajouté au programme, en sus cette année, un concert symphonique exceptionnel des plus grandes musiques de jeux vidéo.

Dirigé par Constantin ROUITS, accordé par un premier violon japonais, et accompagné par la voix de la chanteuse Emily Pello sur certains titres, le SINFONIA POP ORCHESTRA s’en est donné à cœur joie pour nous livrer en deux longues parties un panel de choix musicaux gaming aussi vertigineux qu’éloquents.

 

La belle Emily PELLO donne de la voix !


L’introduction du concert nous fût amenée par un Medley rétro qui nous a clairement donné le ton de ce qui pouvait se tramer par la suite, à savoir, du bon son et des vibrations !

Si la première partie du concert était plutôt sereine et berçante, elle revêtait pour nous une importance de choix puisque le thème principal de Resident Evil Outbreak a été choisi pour représenter notre saga préférée sur la scène du Grand Rex. Tout un symbole pour ce jeu, car OUTBREAK a été un titre mal aimé par la presse, peu connu des joueurs d'aujourd'hui et souvent considéré (à tort) comme le vilain petit zombie de la saga.
L’interprétation qui en a été faite est restée très fidèle à ce que vous connaissez de l’OST et ce malgré l’autorisation de possibles arrangements qui ont été accordés par les différents éditeurs. Tant mieux je dirai, le « Main Theme » de Resident Evil Outbreak étant une pure merveille d’œuvre symphonique, il aurait été dommage de s’écarter du chemin si bien tracé par Akihiko Matsumoto, son compositeur.

 

Le choix de RESIDENT EVIL OUTBREAK, avec son thème principal, raisonne comme une évidence.


Je peux juste regretter la (relative) timidité dans ce choix par défaut de l’œuvre de Matsumoto (qui reste un excellent choix hein ? Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit).
Laissez-moi plutôt développer ma réflexion : le morceau ~staff roll~ aurait monté d’un cran les sensations symphoniques, et puisqu’il y avait tout pour satisfaire cet autre choix, notamment sur la montée des violons et des percussions ainsi que pour la voix, pourquoi s’en priver ?
Peut-être une réflexion que le S.E.L.L. et Overlook Events pourront se permettre pour l’avenir puisqu’ils sont à l’origine de l’élaboration de cette programmation.

Sinon, cette première partie a aussi fait ressortir du lot des titres comme UNCHARTED ou BATTLEFIELD 1.

Après un entracte de vingt bonnes minutes, sans que nous ayons pu accéder au bar, il y avait un peu trop de monde ^^ Nous voici de retour pour une seconde partie qui s’est faite plus pêchue sur bon nombre de titres pour nous offrir un superbe final composé de Metal Gear Solid 3 : Snake Eater et The Legend of Zelda qui a eu droit à un Medley sur le bon ou mauvais conseil (c’est selon) de Marcus Ze boulet.

Au moins ça a eu le mérite de finir comme cela a commencé, par un Medley !

La soirée s’est quand même achevée après minuit (et oui !), par la faute à de nombreuses coupures en faveur des interventions des invités d’un soir (compositeurs ou créateurs tels que Philippe VACHEY, Rémi GAZEL, Samuel SAFA, Frédérick RAYNAL, Christophe HERAL, Didier CHANFRAY ou encore Olivier DERIVIERE).

 

Didier CHANFRAY et Philippe VACHEY parmi les nombreux invités de cette soirée symphonique.


Si ce qu’ils avaient à dire était parfois intéressant (voir l’encart plus bas sur l’intervention de Frédérick Raynal sur « Alone in The Dark » et « Resident Evil »), il faut bien avouer que cela est venu gâcher un peu le plaisir de l’enchainement des partitions.
Ah et puis, trois présentateurs pour ce genre de soirée, c’était un peu too much !
Désolé pour Marcus et Kayané, bien fatigués apparemment de leur journée à PGW... mais le monsieur de Overlook Events a rempli plus prestigieusement sa mission ! :p

Néanmoins, ce fût une excellente soirée où de grandes musiques de jeux vidéo ont été magistralement interprétées par l’orchestre SINFONIA POP, une façon ludique de découvrir peut-être demain pour vous en concert, une symphonie orchestrale.

En tout cas, pour certains, c’était leur premier concert !
Grâce à la bonté des organisateurs, 200 enfants du secours populaire ont pu assister à cette performance de choix, une bonne note !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Intervention de Frédérick Raynal :
l’influence de ALONE IN THE DARK sur Shinji Mikami pour RESIDENT EVIL.


Invité comme compositeur à cette soirée symphonique du jeu video, Frédérick Raynal, qui est aussi le créateur de ALONE IN THE DARK est revenu sur l’influence qu’a pu avoir son jeu sur Shinji Mikami lors de la création de Resident Evil avant 1996.

 

Frédérick RAYNAL sur la scène du Grand Rex, interviewé par MARCUS


Interrogé par le présentateur Marcus sur ce sujet il a notamment déclaré :

« Il y a une histoire avec ça qui me fait très plaisir aujourd’hui : A l’époque, lorsque j’ai commencé ALONE début 1991 et qu’il est sorti en 1992 et que je vois sortir quelques années après « RESIDENT EVIL », je quittais alors INFOGRAMES à ce moment là, il y avait toutes ces rumeurs sur ce jeu et les équipes de RESIDENT EVIL et Shinji Mikami disaient qu’ils n’avaient jamais vu le jeu ( ndlr : ALONE IN THE DARK). Et ça, ça m’avait touché, je ne recherchais pas les honneurs mais en 1992, les personnes qui étaient dans le jeu vidéo au niveau mondial, ça devait représenter le monde qu’il y a ce soir dans la salle. Ça m’a donc fait bizarre. Mais ensuite, les années ont passé et la première chose qu’a faite Shinji Mikami lorsqu’il n’a plus été sous contrat avec CAPCOM c’est de dire qu’il fallait remettre les choses à leur place et que Resident Evil aurait juste été un FPS banal s’ils n’avaient pas tous adoré ALONE IN THE DARK ! Je le remercie pour ça. »

Et Marcus (le présentateur) de conclure : « Resident Evil est français quelque part et c’est grâce à Fred ! Vous pouvez l’applaudir ! »

L'histoire ne dit pas quelle part d'inspiration ont pris des titres comme SWEET HOME ou CLOCK TOWER dans le développement de RESIDENT EVIL. :p
Posté le 03/11/2017 à 20:06 par Hunk dans Resident Evil Outbreak au concert symphonique PGW